Une vie, un témoignage

Sérologie anticorps Covid-19 et traitement anticorps monoclonaux en prophylaxie

La sérologie anticorps Covid-19 (prise de sang en laboratoire d’analyses médicales) consiste à rechercher la présence d’anticorps spécifiquement dirigés contre le coronavirus SARS-CoV-2.

Le résultat doit être rendu en BAU/ml, (BAU = unités d’anticorps de liaison), le seuil de protection n’est pas connu, comme par exemple pour l’hépatite B où le taux doit être supérieur à 10 UI/L (UI=Unités Internationales) pour être protégé.

Concernant le SARS-CoV-2, il y a plusieurs points :

  • La protection ne se fait pas uniquement par des anticorps mais aussi par des cellules, les lymphocytes T dont il est difficile de mesurer leur induction par la vaccination.

  • L’efficacité d’un vaccin s’évalue par rapport à une cible, c’est-à-dire un virus défini. Les variants vont/peuvent modifier cette efficacité.

Il a été défini par le conseil scientifique qu’un taux à 264 BAU pouvait correspondre à ce seuil (ceci avant l’apparition du variant omicron) :

Le seuil de 264 BAU/ml est fondé sur l’étude de S. Feng et al (2021), Corrélations de la protection contre l’infection au SRAS-CoV-2 symptomatique et asymptomatique, Nature Medicine, 2021.Cette étude a démontré qu’un tel niveau d’anticorps permet une protection à 80% contre la maladie. Ce seuil de protection a été établi dans le contexte du variant alpha et bêta, mais peut être considéré comme un seuil minimal de protection contre le variant Delta qui nécessite des titres d’anticorps supérieurs ou égaux à ceux nécessaires à la neutralisation du variant Alpha.

Ainsi ils définissent la conduite à tenir en page3 et les suivantes dans ce document de solidarité-santé.gouv.fr : Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale Recommandations pour la protection des personnes sévèrement immunodéprimées contre le Covid-19 (Vaccination et prophylaxie primaire) – 19 Novembre 2021

Nous vous invitons à prendre connaissance de ce document qui donne des recommandations de vaccination des personnes sévèrement immunodéprimées. Ce document précise notamment que les personnes ayant suivi un schéma vaccinal complet et présentant un taux d’anticorps inférieur à 264 BAU/ml sont éligibles à la prescription des anticorps monoclonaux en prophylaxie: Ronapreve et/ou Evusheld.

Cette information nous a été communiquée par le Dr Bruno Lanson – Hôtel Dieu de Pont L’Abbé.

En complément, les Dr Cécile Tomowiak hématologue au service d’hématologie et de thérapie cellulaire du pôle régional de cancérologie de l’hôpital La Miletrie, CHU à Poitiers et Damien Roos-Weil hématologue au service d’hématologie clinique APHP – Sorbonne Université de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris nous ont indiqué que pour les patients qui n’ont pas d’anticorps anti-spike après 3 doses de vaccin et qui sont éligibles à la prescription d’anticorps monoclonaux en prophylaxie, la prise d’Evusheld (du laboratoire AstraZeneca) semble intéressante et beaucoup plus réalisable que le Ronapreve (du laboratoire Regeneron-Roche). Le risque reste individuel, avec des facteurs de risque variables que seul le médecin peut évaluer, et ces données peuvent être amenées à évoluer en fonction des prochaines informations.

Les annexes pages 8 et 9 du document de solidarité-santé.gouv donnent une bonne vision d’ensemble du schéma vaccinal et des tests sérologiques à effectuer.

Les commentaires sont fermés.